Elle ne va pas mourir d'ennui. Ne va pas. Ne va pas non plus s'ennuyer de ne pas mourir. Ne va pas succomber aux illusions consolantes. Aux louanges insignifiantes. Aux omissions rassurantes. Elle ne va pas oublier comment cogne l'attente dans l'estomac, dans le bas du ventre, dans les veines des bras. Va plutôt dans les consonances de la douleur et du désir. Elle ne va pas sans le dire. Et comment frémir ponctue ce qu'elle respire.