La précipitation qui accelere le pouls de notre temps n'appuie pas partout avec la même poussée. Des résistances la débordent dans les virages. Des espérances lui échappent où elle décolle du sol. Des muscles patients s'assouplissent et s'affermissent, où elle crampe, se crève en vain. Elle laisse des brèches, des surfaces poreuses aux alternatives. Jardins ouvriers dans l'agglomération des vitesses excessives.