J'ai perdu tes mots de ce jour-là. Ta voix vide. Comme une main sans doigt. Ton cri. Quelques nuits en ignorent le bruit. Si peu depuis ces années. Je me souviens. Ta peine jetée sur la porte qui nous séparait. Ton corps échoué derrière le bois lisse. J'ai le flot. Traces dans mon sang. Ce courant qui pouvait t'emporter.