Droite comme une danseuse qui se tient à la barre fixée au miroir des choses. Son regard rythme en lumière sa rencontre avec le monde. Ses mots accompagnent une chorégraphie du coeur et de la pensée. Quete fragile d'une souplesse de l'etre. Chaque geste comme un ajustement de soi pour accueillir un peu de vérité