La mort est une confluence de saisons.L'hiver du corps glacé. Et cette lumière vive d'un été qui résiste enveloppant ce qui a vécu