La haine est vorace mais la joie se nourrit de presque rien