L'homme est couché sur la route. L'odeur est insupportable. Cette indifférence que tu dissimules d'habitude et qui empeste soudain sur le bitume. Tu le redresses, il est lourd, ivrogne sans force dans les jambes. Il tient à peine debout, s'accroche à toi. Au bout de quelques pas, tu sens un peu l'alcool et lui, un peu moins l'abandon.